La Juris Cup en Grand Surprise avec le barreau de Paris

A l’approche de la bouée de dégagement de la première manche, la hiérarchie est déjà installée : le Grand Surprise du cabinet Chaintrier, en haut de l’image (et du plan d’eau), notre équipage (n° de voile 34257) en deuxième position. Nous déposerons nos poursuivants dans la suite du parcours, mais le leader restera intraitable (photo T. Appert).

Pour la Juris Cup, régate mettant aux prises à Marseille des juristes de toute la France et même de quelques pays étrangers, le barreau de Paris m’a embauché comme coach pour deux après-midi d’entraînement et la première journée de compétition, sachant que pour la suite de l’épreuve le bateau retrouvait son équipage complet et son tacticien habituel. Réglages des voiles d’avant, coordination des manoeuvres, appui au barreur/skipper pour l’analyse du plan d’eau et les décisions tactiques, … je n’avais pas de quoi m’ennuyer.

Au sein d’une flotte de 18 monotypes Grand Surprise fournis par Team Winds, nous avons plutôt bien tiré notre épingle du jeu en nous classant deuxième de cette première manche un parcours d’une vingtaine de milles nous menant jusqu’au phare de Planier et au Sud de la rade de Marseille, par une bonne brise de Noroît et sous un grand soleil. Le voilier du cabinet d’avocats Chaintrier, mené par l’ancien figariste et entraîneur du pole de la Grande Motte Nicolas Béranger est abonné au fil des éditions à la première place, et pas plus que d’habitude il ne s’en est laissé compter, même si à quelques reprises nous avons eu l’occasion de revenir dans son sillage. Je garderai le souvenir d’une excellente ambiance et de moments savoureux avec la bande de jeunes avocats du barreau de Paris, aussi bien à bord qu’à terre.