Convoyage d’un Dufour 34 pendant le confinement

Le confinement était encore en vigueur, lorsque j’ai réalisé ce convoyage de Hyères (Var) jusqu’à Port Leucate (Aude) de ce Dufour 34 qui avait changé de propriétaire – et donc de port d’attache – à la veille de la crise sanitaire due au Covid-19.

Aux premières heures de la traversée, après la petite passe de Porquerolles (photo F. Augendre)

Ce format de 140 milles collait idéalement à une traversée en solitaire : au-delà de 24 heures de mer, la législation impose un deuxième professionnel à bord, et compte tenu des restrictions en vigueur jusqu’au 11 mai, je n’étais par ailleurs pas censé faire escale. 
Je n’aurai pas croisé grand monde : un hélicoptère des douanes venu relever le nom du bateau sur le tableau arrière, un navire de guerre, quelques cargos que j’ai pu compter sur les doigts d’une main. 

A l’heure d’enfiler pantalon ciré et polaire légère, un crépuscule de rêve (photo F. Augendre)

J’ai été accueilli à l’arrivée par un propriétaire ravi de récupérer son acquisition à temps pour la levée du confinement : le nouvel arrêté de la préfecture maritime de Méditerranée venait de paraître, autorisant à partir du 11 mai les navigations jusqu’à 54 milles du port d’attache.